Shopping Cart
Your Cart is Empty
Quantity:
Subtotal
Taxes
Shipping
Total
There was an error with PayPalClick here to try again
CelebrateThank you for your business!You should be receiving an order confirmation from Paypal shortly.Exit Shopping Cart

David Stuart

Tu as choisi l'abstinence.

Bravo!

C'est un choix admirable qui peut aussi être un choix ambitieux. Il faut donc prendre en compte les points suivants:

• T'adapter à ce «changement de vie».

• Identifier et mieux gérer les envies compulsives que tu pourras possiblement avoir.

• Gérer les relations sexuelles sans produits et gérer la libido.

• Créer de nouvelles amitiés / contacts.

• Communiquer avec des amis de longue date et avec ton réseau de contacts/plans cul.

• Réapprendre la relation au sexe, ce que tu recherches dans ces plans, comment ceci peut être mis en place.

• Réfléchir au rôle que jouent les applications de rencontre dans ta vie (et autres réseaux sociaux).

• Apprendre à gérer les émotions et la vulnérabilité sans que les produits soient une réponse.



L’abstinence représente un changement de vie et demande une certaine «adaptation» à de nouvelles habitudes et de nouvelles pratiques. Mais surtout, tu devras développer un nouveau rapport aux relations sexuelles. Le sexe sans produits est très différent du chemsex. Et si cela fait déjà un certain temps que tu n’as pas eu de relations sexuelles sans produits, cela pourra être difficile, intimidant ou ne pas être très agréable. Le sexe sans produits est le plus grand défi pour ceux d'entre nous qui choisissent d'être abstinents aux chems.

Il y aura un risque d'avoir des envies très fortes de consommer des produits en contexte sexuel. Ces envies compulsives sont souvent déclenchées par certains facteurs. Facteurs que nous voyons, sentons, expérimentons. Ces déclencheurs peuvent être l’excitation, la solitude, l’exclusion, l’ennui, le stress ou la colère. Ils peuvent inclure des choses que nous voyons sur les réseaux sociaux, des messages et des invitations que nous recevons d'amis. Pour certains d'entre nous, se sentir heureux et tranquille peut être un déclencheur: cela peut nous faire ressentir une impression faussée de sécurité et nous pouvons complètement oublier ou faire abstraction des conséquences négatives des produits qui nous ont amenés à cet état.

L'abstinence est donc un objectif fort, et il est necessaire d'apprendre à «gérer» les envies et les déclencheurs sans agir sur eux. Certains d'entre nous peuvent le faire par nous-même, beaucoup d'entre nous trouvons ceci très difficile. Beaucoup utilisent les services de soutien comme “drogues info service”/local drug support services ou les centres de santé pour apprendre à gérer ces moments. Beaucoup utilisent des réunions locales de soutien en 12 étapes, comme Narcotics Anonymous, Crystal Meth Anonymous ou Sex-Addicts Anonymous (et bien d'autres). Ces groupes fournissent un plan, étape par étape, pour s'adapter à l'abstinence et s’y tenir. Ils permettent également de créer un réseau social de personnes auxquelles nous pouvons nous identifier, qui nous aident sur les conséquences de ce changement de vie suite à cette décision.

Jusqu’à-ce que tu te sentes à l’aise avec tes pratiques d’abstinence, il est recommandé de faire une pause avec les applis de rencontres, ou, du moins, de prendre des précautions quand tu les utilises.

Apprendre à retrouver une sexualité sans produits peut être difficile, voir même déstabilisant. Cela demande un réajustement pour certains d’entre-nous. Certains choisissent de suivre une thérapie qui peut les aider à se détacher de la relation qu’ils ont construit entre les effets des produits et l’excitation/libido.

Les applis de rencontres peuvent être un déclencheur qui fait retomber dans la consommation de chems. Faire une pause avec les applis et même avec les relations sexuelles, peut parfois avoir un effet très bénéfique.

S’il y a longtemps que tu n’as pas eu de relations sexuelles sans produits, il peut alors être plus facile d’avoir des rapports avec quelqu’un que tu connais, en qui tu as confiance, qui connait ta situation et comprend que cela pourrait être difficile pour toi d’avoir une relation sexuelle sans chems.

Eviter les rencontres anonymes, avec des mecs que tu ne connais pas, car cela peut-être cause d’anxiété, difficile à gérer et peut te conduire à consommer à nouveau. Ne te mets pas de pression et sois indulgent avec toi-même. Si tu continues à avoir des difficultés, tu peux demander l’aide d’un sexothérapeute/addictologue dans un centre de santé sexuelle ou demander conseil à ton médecin généraliste.

Si la consommation de chems a un fort impact sur ta vie sociale, il serait judicieux de socialiser à nouveau pour rencontrer de nouveaux mecs (ou se faire de nouveaux amis) pour tenter de te recréer une vie sociale. Il peut être constructif de contacter des associations gays, regarder si elles peuvent te suggérer des groupes de socialisation, culturels ou sportifs.

Une option peut aussi être de t’engager comme volontaire dans l’une d’entre-elles. Redécouvrir certains loisirs peut être intéressant mais aussi inviter des amis à déjeuner, à diner, à aller voir un spectacle ou une exposition.

Les groupes internationaux en douze étapes

P-S : Les gens qui assistent à ces groupes et qui ont commencé le programme en douze étapes, parlent d’eux-mêmes comme des dépendants en voie de rétablissement. Le mot « dépendant » ne suppose aucun jugement dans ces groupes, c’est un rappel que le produit qu’ils utilisent ou auquel ils sont dépendants a pris le contrôle de leur vie de façon addictive.

Tu n’es pas obligé d’être abstinent pour aller à une de ses réunions. L’addiction n’est pas un problème dont on ne guérit pas : avec de l’aide, il est possible de surmonter les envies compulsives de consommer.

Cependant, quelques personnes trouvent dérangeant le mot « dépendant », ou bien cela ne leur correspond pas ou peut-être ils le définissent différemment. Dans la partie « Récupération intelligente », ci-dessous, tu pourras trouver d’autres solutions.

Les groupes en douze étapes peuvent être un grand soutien pour ceux qui veulent être abstinents aux chems, et il y en a dans toutes les villes, tous les jours. Ils sont très accueillants avec les membres de la communauté LGBT, et certains d’entre-eux ciblent spécifiquement la communauté LGBT.

Contrairement à ce que certains peuvent penser, les groupes en douze étapes ne sont pas des organisations religieuses et il n’est pas nécessaire que tu sois croyant pour y participer.

Il existe une grande « communauté en rétablissement » à l’intérieur de ces groupes, où tu pourras rencontrer et obtenir le soutien d’autres personnes comme toi, qui ont résolu leur problème d’addiction/consommation compulsive ou se trouvent dans le processus d’y parvenir.

Pour beaucoup de personnes c’est le meilleur moyen de se faire de nouveaux amis et de socialiser. C’est aussi une opportunité de s’approprier le programme en douze étapes, un processus cognitif fondé sur des principes spirituels, qui t’aidera à rester abstinent.

Le processus implique de demander à quelqu’un de devenir ton parrain. Il s’agit d’un mentor qui te donne un soutien individuel, et qui peut t’orienter et te soutenir pour faire face aux difficultés tu pourras rencontrer dans ton parcours.

En général c’est quelqu’un qui est lui-même dans le processus de lutter contre la dépendance aux produits, et qui peut te guider à travers les étapes du programme. Il comprend ce que tu vis, car il l’a déjà vécu. Il partagera avec toi ses conseils, son énergie et son expérience qui l’ont aidés à être abstinent, et comment il continue à l’être, étape par étape.

Les réunions peuvent être différentes d’un groupe à l’autre, et ont lieu dans des nombreuses villes. C’est un espace sûr pour se connecter avec d’autres personnes, et partager les réussites, ainsi que les difficultés. C’est une forme d’appui solidaire.

Il n’est pas nécessaire de réserver à l’avance, et tu pourras arriver spontanément à n’importe quelle reunion. Tu n’es pas obligé de parler, et tu pourras simplement t’asseoir et écouter les autres si tu préféres. L’efficacité de ces réunions réside dans la valeur thérapeutique de l’aide réciproque entre personnes dépendantes.

Les réunions sont gratuites, mais elles dépendent la coopération des membres pour continuer à fonctionner. A chaque reunion une collecte est organisée pour que chacun puisse contribuer selon ses moyens, afin de payer les frais généraux, comme la location de la salle, le thé et le café, mais rien n’est pas obligatoire. Il n’y a aucune attente à ce que les nouveaux arrivants contribuent, et la documentation est gratuite pour eux.

Il y a des milliers de personnes LGBT dans le monde qui suivent ce programme de rétablissement. Cela a changé leur vie et elles continuent à rester abstinentes.

Les liens ci-dessous proposent plus d’informations pour trouver l’association en douze étapes la plus pertinente pour toi, ainsi que leurs réunions :

Crystal Meth Anonymes

http://www.crystalmeth.org *

Sexoliques Anonymes

http://saauk.info/en/ *

https://saa-recovery.org * (hors du Royaume-Uni)

Dépendants Affectifs et Sexuels Anonymes

http://www.slaauk.org *

https://slaafws.org (hors du Royaume-Uni)

Narcotiques Anonymes

http://ukna.org *

https://www.na.org* (hors du Royaume-Uni)

Codépendants Anonymes

http://www.coda-uk.org

http://coda.org (hors du Royaume-Uni)

Alcooliques Anonymes

http://www.alcoholics-anonymous.org.uk *

http://www.aa.org * (hors du Royaume-Uni)

* Ces groupes-ci ont des réunions spécifiques pour les personnes LGBT. Pour plus d’informations, prends connaissance de la liste de réunions individuelles.

Le texte suivant a été conçu pour des lecteurs londoniens ; peut-être il n’est pas applicable pour tous les pays hors du Royaume-Uni.

Récupération intelligente (SMART Recovery)

Pour ceux qui cherchent une alternative aux douze étapes, la récupération intelligente propose aussi un programme de rétablissement fondé sur l’abstinence. L’aide et le soutien sont offerts par des membres qui se sont soignés ou qui sont en cours, grâce à ce programme. Même s’il s’agit d’une organisation plus petite, il y a plusieurs réunions dans plusieurs villes, dans et hors du Royaume-Uni, ainsi qu’une assistance en ligne.

SMART Recovery

https://www.smartrecovery.org.uk

http://www.smartrecovery.org (hors du Royaume-Uni)

Pour londoniens : groupes de loisirs, de sport, de socialisation et activités alternatives pour hommes gays

L’abstinence est un grand défi, et elle peut s’avérer plus ou moins difficile pour chacun d’entre nous. Souvent il est plus facile d’essayer sur des périodes courtes. Si tu veux commencer par de petits objectifs atteignables, peut-être pendant un mois, voire un week-end sans consommer de drogues, cliques sur les liens ci-dessous et nous allons te guider tout au long de ton processus :

Si vous vous débattez dans des difficultés avec des rechutes fréquentes, ou si l’abstinence est un objectif trop grand pour vous, vous pouvez commencer par des petits pas ; fixez-vous un cible réalisable d’abord, et travaillez pour l’agrandir.

0